Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

2017:pfe:intro_atec [2018/03/27 18:24]
admin
2017:pfe:intro_atec [2018/03/29 17:26] (version actuelle)
admin
Ligne 9: Ligne 9:
Le DEM ATEC questionne les transitions en cours dans le monde contemporain avec l’hypothèse que le décryptage des enjeux constructifs est une clé pour la conception architecturale et urbaine. Il forme des futurs professionnels capables d’accompagner le changement engendré par le dérèglement climatique, la crise de l’énergie, l’atteinte à la biodiversité, les inégalités etc. L’étudiant développe une attitude professionnelle et éthique au travers d’enseignements théoriques et de pratiques pluridisciplinaires alliant recherche et conception croisée. Le DEM ATEC questionne les transitions en cours dans le monde contemporain avec l’hypothèse que le décryptage des enjeux constructifs est une clé pour la conception architecturale et urbaine. Il forme des futurs professionnels capables d’accompagner le changement engendré par le dérèglement climatique, la crise de l’énergie, l’atteinte à la biodiversité, les inégalités etc. L’étudiant développe une attitude professionnelle et éthique au travers d’enseignements théoriques et de pratiques pluridisciplinaires alliant recherche et conception croisée.
 +
La question architecturale est confrontée aux besoins d’un environnement bâti durable, intelligent, résilient et adaptable. Au-delà de ces questions techniques, la fabrique de la ville éco-responsable ou résiliente est étroitement liée au développement industriel, démographique et à un jeu d’acteurs complexe. La prise en compte de ces dimensions par l’architecte est nécessaire pour la définition de son champ d’action. L’habilité à itérer, à poser des hypothèses, à les vérifier et les objectiver par le dialogue permet de concevoir des architectures qui prennent sens. La question architecturale est confrontée aux besoins d’un environnement bâti durable, intelligent, résilient et adaptable. Au-delà de ces questions techniques, la fabrique de la ville éco-responsable ou résiliente est étroitement liée au développement industriel, démographique et à un jeu d’acteurs complexe. La prise en compte de ces dimensions par l’architecte est nécessaire pour la définition de son champ d’action. L’habilité à itérer, à poser des hypothèses, à les vérifier et les objectiver par le dialogue permet de concevoir des architectures qui prennent sens.
-Le DEM ATEC explore les pratiques architecturales actuelles dont seule une étude approfondie permet d’envisager les pratiques à venir. Les enseignements créent des ponts entre la pensée architecturale et sa matérialisation, conduisent les étudiants à développer une autonomie projectuelle, à s’initier aux questions éthiques et à développer la capacité d’instruire une question architecturale au travers du projet. L’enjeu pédagogique du DEM ATEC est que les étudiants fondent leur conception en s’emparant de questions théoriques. Ils sont invités à améliorer et à réfléchir les intentions initiales de la conception au travers de l’expérimentation et de la fabrication. La forme pédagogique + 
-prévoit la réunion de réflexions par la réalisation de projets collectifs. À ce travail de conception, les enseignements théoriques viennent en appui et permettent d’approfondir les thèmes qui s’en dégagent, apportent l’information nécessaire pour appréhender l’incertitude. En parallèle, les méthodes de la recherche sont convoquées pour clarifier et faciliter le processus de conception.+Le DEM ATEC explore les pratiques architecturales actuelles dont seule une étude approfondie permet d’envisager les pratiques à venir. Les enseignements créent des ponts entre la pensée architecturale et sa matérialisation, conduisent les étudiants à développer une autonomie projectuelle, à s’initier aux questions éthiques et à développer la capacité d’instruire une question architecturale au travers du projet. L’enjeu pédagogique du DEM ATEC est que les étudiants fondent leur conception en s’emparant de questions théoriques. Ils sont invités à améliorer et à réfléchir les intentions initiales de la conception au travers de l’expérimentation et de la fabrication. La forme pédagogique prévoit la réunion de réflexions par la réalisation de projets collectifs. À ce travail de conception, les enseignements théoriques viennent en appui et permettent d’approfondir les thèmes qui s’en dégagent, apportent l’information nécessaire pour appréhender l’incertitude. En parallèle, les méthodes de la recherche sont convoquées pour clarifier et faciliter le processus de conception.
==== Studio Roueff / Le risque d’habiter ==== ==== Studio Roueff / Le risque d’habiter ====
L’hypothèse structurante du studio, le risque obligerait à innover, permet de resituer la capacité de l’architecte à concevoir en intelligence avec un milieu. Cette année, le studio travaille dans un territoire à priori inhospitalier, soumis à des risques naturels et industriels majeurs : le sud de l’étang de Berre à l’Ouest de Marseille. Un territoire porteur d’enjeux et de contradictions qui nous informent sur notre monde contemporain. L’hypothèse structurante du studio, le risque obligerait à innover, permet de resituer la capacité de l’architecte à concevoir en intelligence avec un milieu. Cette année, le studio travaille dans un territoire à priori inhospitalier, soumis à des risques naturels et industriels majeurs : le sud de l’étang de Berre à l’Ouest de Marseille. Un territoire porteur d’enjeux et de contradictions qui nous informent sur notre monde contemporain.
 +
Chaque étudiant s’est constitué une connaissance singulière et partagée de ce milieu par la pratique d’outils empruntés à différentes disciplines. L’approche progressive et structurée dans le temps a fait émerger des situations particulières : le projet d’architecture s’en empare et s’en nourri. Chaque projet tente de recomposer une hospitalité en étant à la fois prospectif et réaliste pour s’inscrire dans les dialogues locaux. Ils souhaitent montrer qu’une architecture faisant sens avec son milieu peut agir sur celui-ci pour reconfigurer certains paradigmes présents. Chaque étudiant s’est constitué une connaissance singulière et partagée de ce milieu par la pratique d’outils empruntés à différentes disciplines. L’approche progressive et structurée dans le temps a fait émerger des situations particulières : le projet d’architecture s’en empare et s’en nourri. Chaque projet tente de recomposer une hospitalité en étant à la fois prospectif et réaliste pour s’inscrire dans les dialogues locaux. Ils souhaitent montrer qu’une architecture faisant sens avec son milieu peut agir sur celui-ci pour reconfigurer certains paradigmes présents.
==== Équipe pédagogique ==== ==== Équipe pédagogique ====
- 
Chantal Dugave – Mathias Gervais de Lafond – Sidonie Joly – Quentin Lepot – Nadine Roudil – Boris Roueff Chantal Dugave – Mathias Gervais de Lafond – Sidonie Joly – Quentin Lepot – Nadine Roudil – Boris Roueff
==== Jury ==== ==== Jury ====
- 
Sophie Bertran de Balanda – Lise Bourdeau Lepage – François Brugel – Julie Cattant – Nune Chiligaryan – Philippe Dufieux – Chantal Dugave – François Fleury – Mathias Gervais de Lafond – Rainier Hoddé – Sidonie Joly – Julien Joly – Sandrine Lemire – Jean-Baptiste Lestra – François Nowakowski – Boris Roueff – Julien Woessner Sophie Bertran de Balanda – Lise Bourdeau Lepage – François Brugel – Julie Cattant – Nune Chiligaryan – Philippe Dufieux – Chantal Dugave – François Fleury – Mathias Gervais de Lafond – Rainier Hoddé – Sidonie Joly – Julien Joly – Sandrine Lemire – Jean-Baptiste Lestra – François Nowakowski – Boris Roueff – Julien Woessner
==== Studio Balaÿ / Architecture Ambiances & Cultures Constructives - postCarbone ==== ==== Studio Balaÿ / Architecture Ambiances & Cultures Constructives - postCarbone ====
- 
AA&CC PostCarbone (Atelier d’architecture post carbone du DEM ATEC) est membre constituant de la Chaire "Habitat du futur : construire l’habitat économique et éco-responsable de demain". Les architectes apprennent la pratique interdisciplinaire du métier à partir d’expérimentations constructives, sociales et sensibles, conduites sur l’économie du bâtiment à l’heure de l’économie solidaire, sur la mutation de l’existant au regard des intelligences constructives et perceptives locales, sur la perception, l’esthétique et la conception des bâtiments éco-responsable, sur la technique et les matériaux à faible impact carbone, sur l’intégration des technologies numériques pour la production du logement en masse. AA&CC PostCarbone (Atelier d’architecture post carbone du DEM ATEC) est membre constituant de la Chaire "Habitat du futur : construire l’habitat économique et éco-responsable de demain". Les architectes apprennent la pratique interdisciplinaire du métier à partir d’expérimentations constructives, sociales et sensibles, conduites sur l’économie du bâtiment à l’heure de l’économie solidaire, sur la mutation de l’existant au regard des intelligences constructives et perceptives locales, sur la perception, l’esthétique et la conception des bâtiments éco-responsable, sur la technique et les matériaux à faible impact carbone, sur l’intégration des technologies numériques pour la production du logement en masse.
==== Équipe pédagogique ==== ==== Équipe pédagogique ====
- 
Olivier Balaÿ – Amilcar Dos Santos – Vincent Dubreuil – Philippe Dufieux – Guillaume Lafont – Samuel Tochon Danguy Olivier Balaÿ – Amilcar Dos Santos – Vincent Dubreuil – Philippe Dufieux – Guillaume Lafont – Samuel Tochon Danguy
==== Jury ==== ==== Jury ====
- 
Olivier Balaÿ – Stephan Desgeorges – Amilcar Dos Santos – Pierre Gras – Philippe Liveneau – Florent Vigouroux Olivier Balaÿ – Stephan Desgeorges – Amilcar Dos Santos – Pierre Gras – Philippe Liveneau – Florent Vigouroux